Deuxième numéro de l’hebdomadaire de l’Enseignement Supérieur

Focus

La CPU tenait son colloque à Marseille les 8, 9 et 10 février sur le thème : L’université pour l’avenir, Avenir des universités.
La loi sur les libertés et responsabilités des universités (LRU), dite aussi « loi d’autonomie des universités », en vigueur depuis aout 2007, a marqué l’aboutissement d’une réflexion engagée depuis de nombreuses années par la communauté universitaire, visant à permettre aux universités de disposer de marges de manœuvre pour conduire des politiques propres. Pour la Conférence des Présidents d’Université (CPU), cette réflexion s’est concrétisée, début 2007, par les propositions formulées lors du colloque de Metz « l’Université, une chance pour la France ». Programme complet sur le site de la CPU.
Quelques intervenants : 

Patrick Hetzel, Directeur Général pour l’Enseignement Supérieur et l’Insertion Professionnelle
Maria Helena Nazaré,  President-elect de l’Association des Universités Européennes (EUA)
Hélène Mandroux, Présidente de l’Association des Villes Universitaires de France (AVUF)
Alain Fuchs, Président du CNRS

et un article.

Pour lecture, les échos du colloque sur EducPros 123!

Et pour les « geek », le tweet c’est ici !


Qu’est-ce que ?

L’European university association (EUA)


L’Association des universités européennes (AUE, en anglais European university association, EUA) estl’organisation représentant les universités et les conférences nationales des présidents d’université de 46 pays européens. L’EUA joue un rôle majeur dans le processus de Bologne et dans la définition des politiques del’Union européenne en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation. Grâce à ses relations avec un grand nombre d’autres organisations européennes et internationales, l’EUA garantit que la voix indépendante des universités européennes est entendue, chaque fois que sont prises des décisions ayant un impact sur leurs activités.

L’association fournit une expertise unique dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche, et offre en même temps un espace permettant l’échange d’idées et de bonnes pratiques. Les résultats des travaux de l’EUA sont accessibles à ses membres et aux parties prenantes par le biais de conférences, deséminaires, de son site web et de publications.


Les actus de la semaine


Dans son rapport publié le 8 février 2012, la Cour des comptes s’intéresse à plusieurs politiques publiques du secteur de l’enseignement supérieur. Parmi elles : la mastérisation. La Cour estime que cette réforme de la formation des enseignants manquait de préparation, et que sa mise en oeuvre « accélérée » a été source de nombreux dysfonctionnements.

La proposition de loi du député Jacques Grosperrin sur la formation des enseignants déposée le 10 janvier dernier, a été soumise hier à première lecture àl’Assemblée nationale. Elle fera l’objet d’un vote le 14 février prochain. Cette proposition est, depuis sa publication, à l’origine d’une violente polémique : on y lit en effet que « la formation des maîtres est assurée par les établissements d’enseignement supérieur, notamment par les universités ». Ce qui revient à réformer le code de l’éducation qui à présent stipule que cette formation « est assurée par les IUFM » (Instituts universitaires de formation des maîtres). »

« Contrairement à ce que dit l’idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas » : cette phrase prononcée samedi par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant lors d’un colloque organisé par l’association étudiante de droite Uni a rapidement déclenché la polémique.

Ce pôle rassemble, autour des universités de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et de Cergy-Pontoise, membres fondateurs, l’organisme de recherche IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux, anciennement LCPC et INRETS) et huit autres établissements : le Collegium Île-de-France (EISTI, ENSEA et Supméca), l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles (ENSA-V), l’École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile (ESTACA), ainsi que les cinq écoles qui forment l’Institut polytechnique Saint-Louis (EBI, EPMI, EPSS, ILEPS et ISTOM).

EADTU 25th ANNIVERSARY CONFERENCE 2012. The role of open and flexible education in national higher education systems: comparisons and ways forward for widening participation and LLL.
The Open University of Cyprus, having EU Presidency for the second half of 2012, will be hosting EADTU’s Annual Conference in Paphos, on 27-28 th September 2012.

La Conférence des présidents d’université, à l’occasion de son colloque annuel qui s’ouvre aujourd’hui à Marseille, interpelle les candidats à la présidentielle.

Quel bilan tirez-vous du quinquennat pour les universités ? Indéniablement, les choses ont bougé. Pour la première fois depuis très longtemps, un effort a été fait pour les universités, qui étaient, jusque-là, quel que soit le gouvernement, les grandes oubliées. On ne connaissait que les grandes écoles. Malheureusement, l’argent commence à manquer. Or le rattrapage n’est pas terminé. Nous allons demander aux candidats s’ils sont prêts à poursuivre l’effort.L’autonomie des universités ne doit pas signifier le désengagement de l’Etat.


Anne Fraïsse, la présidente de l’Université Montpellier-3, vient d’envoyer une lettre salée àFrançois HollandeElle y exprime «sa surprise et sa colère devant les orientations» que le candidat du Parti Socialiste a laissé paraître concernant sa politique pour la recherche et l’enseignement supérieur. Je publie cette lettre ci-dessous.

Que ferez-vous si vous n’êtes pas retenu à l’IDEX ? Les candidats à la compétition de l’Initiative d’excellence, brique du Grand emprunt dotée de 7.7 milliards d’euros, ont dû répondre à cette question lors de leurs auditions devant le jury. Lyon, Grenoble, Lorraine et Hésam (université Paris 1, EHESS, etc.) doivent désormais mettre en pratique cette hypothèse, faute d’avoir été retenus à la seconde vague de sélection.


Les chroniques de la semaine

Jean-François Mela La LRU sur le billard
Le « Comité de suivi de la LRU » (loi relative aux libertés et responsabilités des universités, promulguée en 2007) vient de publier son rapport 2011 qui est nettement plus critique que le précédent. Peut-être l’indépendance d’esprit de l’actuel président du comité, le mathématicien Jean-Marc Schlenker, y est-elle pour quelque chose. Le ministre Laurent Wauquiez accompagne cette publication d’un communiqué qui cherche à faire bonne figure, parlant d’un rapport « très utile pour proposer des pistes d’amélioration de ce chantier ambitieux ». C’est bien aimable de sa part pour un rapport qui, derrière ses formulations de style administratif, n’en est pas moins au vitriol. Il est instructif de voir un comité composé de personnalités a priori peu suspectes d’hostilité systématique à la LRU, faire un constat qui rejoint des critiques plus radicales.

Pôles de proximité et réseaux territoriaux d’enseignement supérieur. Le rapport de l’IGAENR(Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche) de décembre 2011 doit être lu avec une très grande attention. C’est un rapport de qualité, comme je les aime ! Signé par quatre inspecteurs et une chargée de mission de l’IGAENR, il est issu d’une investigation en profondeur, menée par une vingtaine de membres de l’IGAENR, assise sur les statistiques disponibles et sur des enquêtes in situ dans 25 universités ou pôles de proximité (hors Ile-de-France).
La Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP)  vient de publier « Les élèves : connaissances, compétences et parcours », La documentation française, dirigé par Michel Quéré. La question centrale serait « L’évaluation des compétences par les enseignants est-elle juste ? ». François Jarraud, pour le Cafépédagogique, en a fait une présentation. Nous n’avons pas encore pu lire cette étude de la DEPP, mais nous nous interrogerons sur cette question de la « justesse » de l’évaluation. Dans notre système scolaire, et en particulier au collège, l’évaluation peut-elle être juste ?


L’essentiel du Journal Officiel

Décret n° 2012-177 du 6 février 2012 portant dissolution de l’établissement public de coopération scientifique « Aix-Marseille Université »
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025335648&dateTexte=&categorieLien=id

Décret n° 2012-178 du 6 février 2012 portant création de l’établissement public de coopération scientifique « Université du Grand Ouest Parisien »
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025335660&dateTexte=&categorieLien=id

Arrêté du 10 février 2012 portant délégation de pouvoirs en matière de recrutement et de gestion de certains personnels enseignants des établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche

L’essentiel du Bulletin Officiel

Organisation générale

  • Cneser

  • Annulation de convocation
    décision du 26-1-2012 (NOR > ESRS1200040S)

Enseignement supérieur et recherche

  • Observatoire de la vie étudiante

    Modification
    arrêté du 3-2-2012 (NOR > ESRS1200046A)

A écouter, à regarder



Le chiffre de la semaine

10 440  : Nombre de formations du supérieur référencées, en 2012, sur le portail Admission Post Bac.


Brèves de l’actualité de l’AGEP

Une réunion inter-syndicale a eu lieu entre les élus étudiants des différentes listes à l’université Paris Descartes, le travail collaboratif semble possible.
L’AGEP réagit sur les résultats de l’Idex : « Paris gagne, la France perd! »
Le MET disparaît définitivement de l’université Paris Descartes.
Les futurs élus AGEP de l’UPMC ont terminé leur profession de foi.
La FAGE ouvre les candidatures pour le CNESER!
L’AGEP change la date de son congrès. 
Le projet HEADS est définitivement enterré suite à l’action des élus AGEP de Paris 1.
L’UNECD a tenu son congrès à Grenoble, l’AGEP y était.
L’ANESTAPS tenait sont WE2F à Paris, l’AGEP y était également!


Calendrier de la semaine à venir


14 et 15 février : Elections à Paris Sorbonne et Pierre et Marie Curie
15 février : Séance de Clôture d’Etudiant de Paris – Le conseil
16 février Conférence EHESS : Les transformations du paysage des formations de gestion et de management
18 février : Colloque de l’AFNEUS en Ile de France


Personnalité de la semaine


Louis VOGEL

 

Fonction : Président de la CPU, de l’université Panthéon-Assas et du PRES Sorbonne Universités


Né à Sarrebruck, en Allemagne, Louis Vogel est président de l’université Paris 2 (Panthéon-Assas) depuis juillet 2006. Il a été réélu le 6 juillet 2011 pour un mandat d’un an. Ce professeur de droit comparé est à la tête du PRES Sorbonne Universitésdepuis juin 2010. Il a été élu président de la CPU (Conférence des présidents d’université) en décembre 2010.

Il a présidé la Commission du règlement et de la législation à la CPU (Conférence des présidents d’université) de décembre 2008 à décembre 2010.

Ancien élève de la faculté de droit de Nancy, il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris en 1976. Titulaire d’un Master of Laws de la Yale Law Schoolen 1982, il obtient un doctorat d’Etat en droit en 1985.

Depuis 1988, il dirige l’Institut de droit comparé. Après avoir eu son agrégation de droit privé, il mène une carrière de professeur à la faculté de droit d’Orléans de 1989 à 1991. Il exerce ensuite à l’université Paris 10 – Nanterre jusqu’en 1994, puis au collège d’Europe jusqu’en 1996.

Louis Vogel est professeur de droit comparé à Paris 2 depuis 1994, où il enseigne le droit de la concurrence et le droit européen des affaires. Parallèlement, il est avocat aux barreaux de Paris, Francfort, Bruxelles et New-York.

Membre du comité de pilotage des Ateliers de la concurrence (ministère français de l’Economie), il est également rapporteur général de l’Association française d’étude de la concurrence. On lui a confié la direction de l’Encyclopédie Dalloz de droit commercial et des éditions Lawlex.

Il publie régulièrement des ouvrages (dont le dernier sorti en septembre 2010  « L’Université, une chance pour la France« ) ou des articles et dirige plusieurs collections dans le domaine du droit des affaires. Il écrit également sur son blog.

Toute l’actualité de la semaine, c’est dans la Newsletter de l’AGEP, à télécharger ici.