News

Université Paris Descartes: L’AGEP s’oppose à une signature précipitée de la convention d’IDEX

— Communiqué de presse —

Paris, le 06 avril 2012

– Université Paris Descartes –
L’AGEP s’oppose à une signature précipitée de la convention d’IDEX

Au cours du conseil d’administration du 20 mars dernier le président de l’université Paris Descartes, Frédéric Dardel, a informé les administrateurs de deux points concernant l’IDEX porté par le PRES dont l’université est membre :

  • Le ministère n’a attribué à cette IDEX que 800 M€ sur les 1300M€ espérés,
  • Ce dernier souhaitant que la convention d’IDEX soit signée au plus tard le 15 avril.

Nous nous émouvons de cette décision prise par le gouvernement et des pressions effectuées par celui-ci sur les établissements pour que cette signature ait lieu de manière précipitée. Nous refusons que l’avenir de l’université ne soit utilisé et instrumentalisé par des actions à visée politique. L’échéance fixée au 15 avril, soit une semaine avant le premier tour des élections présidentielles, n’apparaît pas comme anodine. D’autant que le délai dont disposent le pôle de recherche et d’enseignement supérieur  et la communauté qui le compose pour rédiger ces conventions est de ce fait extrêmement court. A ce sujet il est important de noter que dans le cadre de la première vague d’attribution de ces IDEX, « l’Université de Bordeaux », annoncée comme lauréate en juillet 2011, n’a signé la convention avec l’Etat que le 3 février dernier soit huit mois, et non pas deux, après son attribution.

Par ailleurs, nous désirons que la communauté universitaire soit consultée dans son ensemble et que la participation de l’université Paris Descartes à cette signature ne soit décidée qu’après fédération de celle-ci suite à une présentation et une explication détaillées de l’avenir de cette initiative d’excellence compte tenu du flou et des nombreuses questions qui persistent, ainsi que de la baisse du financement annoncée qui entrainera de « nombreux remaniements », comme déclaré publiquement et visible dans l’annexe financière présente sur la « note de Fontainebleau » transmise par le bureau de SPC. Il convient de ré-expliciter le projet dans son ensemble, autant en terme pédagogique et de recherche que de politique des personnels ou encore de vie étudiante. En outre il convient aussi de mettre à plat les modes de gouvernance de cette IDEX et de cette future université unifiée alors que la place réservée aux représentants de la communauté universitaire apparaît réduite et de les retravailler afin que l’ensemble de la communauté soit maître de son avenir en accordant dans son mode décisionnel une place significative à chaque catégorie de personnels ainsi qu’à ses usagers.

Nous demandons à ce que la signature de la convention avec l’Etat ne s’effectue qu’après consultation de l’ensemble de la communauté et un temps de réflexion et d’élaboration suffisant pour garantir la qualité de ce volumineux document.  Afin d’éviter tout usage politique en vue des élections présidentielles et législatives nous demandons que Sorbonne Paris Cité ne signe aucun document avec l’Etat engageant l’université Paris Descartes avant l’été. Il semblerait que le bureau de SPC tende vers une position similaire, si tel était le cas, nous ne pourrions que les soutenir dans cette démarche.

Contact Presse

Kevin Masseix Elu au CA de l’université Paris Descartes
masseix.kevin(at)gmail.com
Adrian Brun Chargé de Mission Enseignement Supérieur de l’AGEP
adrian.brun(at)etu.parisdescartes.fr
Gauthier Dot Porte parole de l’AGEP
contact(at)ageparis.fr

Téléchargez ce communiqué au format PDF : 120406 Convention IDEX UPD

Vous pourriez également aimer...