Le nom d’Agora est tiré de celui donné au 5ème siècle avant Jésus Christ à la place publique d’Athènes où les citoyens se donnaient rendez-vous pour débattre : l’agora. Une agora étudiante est un lieu qui a vocation aux échanges entre tous les étudiants en plus d’apporter toutes les informations dont ils ont besoin pour mener à bien leurs études, leur vie étudiante et plus généralement leur jeune citoyenneté. C’est d’autant plus important que ce lieu d’échange ne doit pas donner l’image d’un lieu réservé aux plus précaires mais au contraire tourné vers l’ensemble des étudiants. Ainsi, des actions de prévention, de sensibilisation aux bonnes habitudes alimentaires ou à la consommation responsable ainsi que des activités culturelles, des débats citoyens, y seront organisés. Animés par les bénévoles de l’Agoraé, les bénéficiaires seront quant à eux encouragés à s’impliquer et à participer aux projets et activités de l’Agoraé afin de lutter contre leur isolement. Cette implication évite ainsi tout sentiment d’assistanat et permet la création de lien social, ce qui est d’une importance évidente dans la construction de l’estime de soi et du développement personnel du bénéficiaire.

Ce volet permet donc de ne pas stigmatiser l’Agoraé comme un lieu pour étudiants en situation précaire, au risque d’en compliquer l’accès aux étudiants qui ne se dirigent pas vers les structures d’aide alimentaires pour les mêmes raisons. Le fait de l’ouvrir à tous offre la possibilité de démocratiser l’Agoraé et finalement de toucher plus facilement les étudiants qui en ont besoin.

Campagnes de prévention

L’Agoraé se veut vecteur de messages pour la santé de ses utilisateurs. Des campagnes de prévention, qui se tiendront dans le lieu de vie, pourront porter sur différents thèmes et seront animées par les bénévoles des associations du réseau de l’AGEP qui organisent déjà régulièrement des évènements de PCS à destination de leurs étudiants.

Les thèmes abordés seront notamment : les habitudes alimentaires et la nutrition avec la campagne “Bien dans ton assiette”, des ateliers de cuisine et le livret “cuisinez malin” de Paris Santé Nutrition ; Le bien-être et le suicide avec la campagne “Bouge ton blues” ; La santé et la prévention des MST/IST ; Les dépendances, etc.

Accès aux loisirs et à la culture

L’Agoraé, vecteur de lien social pour ses utilisateurs, proposera un accès aux loisirs (sports, jeux…) et à la culture (cinéma, théâtre..) à très bas prix. Dans ce but, nous rentrerons en contact avec des associations sportives et culturelles afin de proposer des services à prix attractifs pour les étudiants. Les associations du réseau de l’AGEP seront également mobilisées pour communiquer sur leurs nombreux évènements culturels et sportifs à destination de l’ensemble des étudiants.

Accès à la vie associative et création de lien social

Le projet Agoraé est un projet de solidarité développé par des étudiants engagés dans la vie associative de leur établissement. À ce titre, nous avons également à cœur de promouvoir l’engagement associatif et citoyen qui voit naître ce type de projets novateurs et d’intérêt général. Comme expliqué ci-avant, le fait d’ouvrir l’Agoraé à tous permettra de toucher plus facilement les étudiants qui en ont réellement besoin sans les stigmatiser. L’aide alimentaire devient prétexte à la création de lien social. L’Agoraé est en effet conçue pour être un véritable lieu de vie, d’échanges et de rencontres pour l’ensemble des étudiants.

Mais le lien social doit également se pérenniser à l’extérieur de l’Agoraé, c’est pourquoi l’accès à la vie associative sera mis en avant, via les campagnes, les ateliers et autres animations mises en place par les bénévoles des associations étudiantes du réseau de l’AGEP. La vie associative a en effet de nombreux effets positifs reconnus : lutter contre l’isolement, favoriser la vie sociale, et par voie de conséquence, favoriser le bien-être étudiant et la réussite dans les études. Par expérience, s’engager dans une association étudiante ou dans le montage de projets permet aux publics fragilisés ou isolés de retrouver la motivation et le goût des études que les contraintes matérielles avaient ternies. En définitive, c’est donner ou redonner du sens à sa vie étudiante.

Consommation responsable

Les étudiants usagers seront enfin sensibilisés à la consommation responsable et au développement durable. L’objectif est, d’une part, de les responsabiliser en consommant des produits locaux (en favorisant les partenariats avec le réseau des AMAP, les agriculteurs locaux, les Jardins de Cocagne…), et d’autre part, de leur montrer comment les cuisiner de façon ludique, simple et saine, en organisant des ateliers de cuisine en collaboration avec Paris Santé Nutrition. C’est dans ce cadre que des paniers de fruits et légumes d’une AMAP locale seront proposés à la vente au sein de l’Agoraé.

Être un consomm’acteur est donc un concept central du projet Agoraé. En effet, donner la possibilité aux étudiants, en participant toujours à leurs achats, de baisser leur budget alimentaire, permet également de les aider à l’équilibrer en ayant recours à des fruits et légumes de saison. Les produits vendus dans l’Agoraé auront un minimum d’emballage et des documents explicatifs sur le tri des déchets seront en libre-service.