L’Allocation de Logement à Caractère Social (ALS)

C’est l’aide la plus souvent versée aux étudiants. L’ALS ne peut être versée que si le logement n’est pas conventionné. Il peut s’agir d’une chambre en foyer ou en résidence universitaire, d’un studio, d’un appartement, d’une maison. Le logement peut, de plus, être vide ou meublé. Pour toucher l’ALS, vous devez remplir les conditions suivantes : être locataire d’un logement répondant à des normes minimales de superficie (9 m2 au minimum si vous êtes seul, 16 m2 pour un couple, 7 m2 par occupant supplémentaire) et de confort (une arrivée d’eau potable, un moyen de chauffage, un évier et un WC).

Contrairement à l’APL, l’ALS est en principe versée au locataire. Il est toutefois possible de choisir un versement direct au bailleur. Mais une fois cette option choisie, l’accord du bailleur est ensuite nécessaire pour y mettre un terme.

L’Aide Personnalisée au Logement (APL)

L’APL est versée directement par la CAF au bailleur ; le locataire ne verse donc au propriétaire que le solde restant. En général, les dossiers d’APL sont constitués à l’initiative du bailleur ou du gestionnaire. Mais la demande, du point de vue de la CAF, est sous votre responsabilité : vérifiez donc le contenu du dossier et surtout s’il est envoyé dans les temps.

La majorité des logements conventionnés locatifs sont gérés par des organismes HLM. Par ailleurs, les résidences CROUS les plus récentes sont conventionnées.

Faire une estimation et une demande sur le site de la CAF

Les positions de l’AGEP et de la FAGE :

– Mise en place de l’Aide Globale d’Indépendance, basée sur un Dossier Social Étudiant unique regroupant l’accès à la bourse et à l’aide au logement. L’étudiant n’aura alors à remplir en entier le dossier qu’une seule fois lors de sa première année pour avoir accès à la fois à l’aide financière et à l’aide au logement, le dossier devant ensuite être simplement mis à jour et complété chaque année afin que les aides soient adaptées à la situation actuelle de l’étudiant.

– La première partie de l’aide, relative aux besoins quotidiens de l’étudiant, sera déterminée en fonction de la situation personnelle et familiale de l’étudiant.
La seconde partie de l’AGI est une aide au logement réservée aux étudiants décohabitant, indépendante du niveau social d’origine et donc distincte de la première partie de l’aide. Le loyer mensuel moyen pour un étudiant est de 497 € (Coût de la rentrée – FAGE 2014), représentant en moyenne 46% de son budget mensuel. Nombreux sont les étudiants qui, ne pouvant assumer de telles dépenses, sont contraints de rester vivre chez leurs parents ou de se salarier, parfois au détriment de leurs études. Le loyer étant principalement dépendant du bassin de vie de l’étudiant, le calcul de l’aide sera indexé sur le montant du loyer moyen propre à ce bassin, pour un logement de 20m². Tous les étudiants vivant dans le même bassin de vie bénéficieront donc du même montant d’aide au logement.