News

COÛT DE LA RENTRÉE 2020 : Une pression financière pour 1/4 de la population étudiante de France.

Pour le coût de la rentrée 2020, les organisations associatives et représentatives de la région Île-de- France : l’AGEP, la FAC, la FAX et l’IAUVSQ ont choisi de rédiger pour la troisième fois, la présente étude sur le coût de la rentrée étudiante de la région académique regroupant les académies de Créteil, Paris et Versailles.

1/4 des étudiant.e.s de France débourseront 2 532 €, soit une augmentation de 3,49% par rapport à 2019. Cette rentrée 2020 s’inscrit dans un contexte particulier, où les étudiant.e.s sont d’autant plus fragilisé⋅e⋅s, fatigué⋅e⋅s par la crise sanitaire et l’été qui se sont déroulés. Impacté.e.s par cette crise sanitaire les étudiant.e.s, sont dans une incertitude constante, engageant un stress quotidien, s’ajoutant pour certain.e.s à l’isolement, à une charge familiale, à la précarité et au mal être.

L’indicateur prend en compte les dépenses à la charge d’un étudiant au moment de la rentrée universitaire. Il se divise en deux parties : – les frais de vie courante : loyer et charges locatives, alimentation, vêtements et produits d’hygiène et d’entretien, téléphonie et internet, loisirs et transport

Pour la rentrée 2020, les frais de la vie courante, mensuels et récurrents, s’élèveront en moyenne à 1 342 € par mois, contre 1 287 € à la rentrée 2019, soit une augmentation de 4,32%.

– les frais spécifiques de la rentrée universitaire : frais d’inscription, cotisation à la Contribution Vie Etudiante et de Campus, souscription à une complémentaire santé et à une assurance logement, frais d’agence et matériel pédagogique.

Les frais spécifiques de la rentrée quant à eux seront de 1 190 € contre 1 184 € à la rentrée 2019, soit une augmentation de 0,53%.

Ce dossier de presse a pour but de montrer que la rentrée est un énorme poids financier pour ce quart des étudiant·e·s de France, que la région doit se saisir des problématiques étudiantes et travailler avec les premières organisations étudiantes afin d’établir leurs besoins, et engager un travail commun entre la région, les acteurs locaux et ces organisations afin que s’améliorent les conditions de vie des étudiant·e·s. en mettant en place des projets concrets et pérennes pour lutter contre la précarité des étudiant·e·s.

Télécharger le dossier complet : DDP Coût de la rentrée IDF 2020

Vous pourriez également aimer...