Ne vous faites pas avoir…

– Par les marchands de liste, c’est le plus souvent une arnaque. Si vous tenez quand même à passer par là, faites ajouter au contrat une clause mentionnant l’obligation pour l’organisme de vous rembourser s’il ne vous présente pas au moins 4 adresses de logements libres correspondant à votre demande.

– Par les personnes qui prétendent être à l’étranger et demandent des virements à l’avance avant de prétendument vous envoyer les clés par courrier, ou pour « prouver que vous êtes vraiment intéressé ». Ne jamais envoyer d’argent avant la visite !

– Si vous passez par une agence, vous payez obligatoirement une commission. Et les agences sont coûteuses : la commission représente, en général, environ un mois de loyer hors charges.

– Vous n’êtes pas obligé de donner certains documents que l’agence peut vous réclamer, de façon illégale. Si l’on vous demande une attestation de bonne tenue de compte bancaire, une attestation d’absence de crédit en cours, une autorisation de prélèvement automatique, vous êtes en droit de refuser.

– Crise du logement oblige, les offres de « souplex » se multiplient. Mais que se cache t il derrière ce terme barbare ? Caves ou sous-sols de boutique réaménagés, ateliers d’artistes réhabilités, un souplex est un appartement duplex sur deux niveaux, dont un est enterré. Avantage : les loyers sont moins élevés, mais attention aux mauvaises surprises et désagréments liés au sous-sol : manque de luminosité, problèmes d’aération ou d’infiltration etc.

– Avant d’emménager, il est indispensable de rédiger un état des lieux. En principe, il fait l’objet d’un constat amiable rédigé par les deux parties et est donc gratuit.

– Si le propriétaire ou l’agence prend certains engagements oraux (réalisation de travaux…), demandez à ce qu’ils vous soient confirmés par écrit et de préférence en annexe du bail.